un emplacement idéal

2017, fut pour le Lavancher l’occasion de renouveler leur fête autour du four à pain. Ce hameau situé à 1 250 mètres d’altitude est toujours un émerveillement : tout d’abord de par sa route d’accès sinueuse et étroite, qui laisse supposer un lieu retiré et plein de secrets, puis par une vue dégagée dès l’arrivée qui permet d’apprécier la beauté des Aiguilles de Chamonix, du mont Blanc et des Aiguilles Rouges, et enfin par la découverte des chalets typiques de pierre et de bois.

« Renforcer la convivialité dans le village »

Les bénévoles étaient au travail pour confectionner des miches de pain pour cette journée de convivialité orchestrée par les Amis du Lavancher. Photos Le DL/A.L.

Dimanche, l’association des Amis du Lavancher a organisé comme à l’accoutumée leur fête autour de l’immense four constituant quasiment une maison à lui tout seul. Annick Couttet, la présidente de l’association souhaite par cette animation « renforcer la convivialité dans le village ».

Environ 300 convives étaient attendus pour déguster les mets confectionnés spécialement pour la circonstance. Les bénévoles ont mis en route le four plus de 48 heures à l’avance en le réalimentant toutes les deux heures afin de cuire les miches de pain et pizzas faîtes maison pour satisfaire les gourmands.

du pain tout chaud sorti du four

En début d’après-midi, les curieux eurent la possibilité de déambuler au sein du village en compagnie d’un guide du patrimoine (

Bernadette Tsuda), afin de visiter deux anciennes fermes datant du XIXe siècle et de connaître les mystères historiques et architecturaux de ces espaces. Ensuite la promenade botanique en compagnie d’un animateur de la réserve naturelle des Aiguilles Rouges permis de satisfaire les esprits scientifiques dans l’apprentissage de la flore locale.

le four à pain

Les bénéfices de cette sympathique journée seront utilisés pour restaurer le four à pain, notamment les dalles de granit du sol. Une belle action pour préserver la culture locale…

Par Annabelle LEPROUX – Dauphiné Libéré du 30 mai 2017